Transports en commun gratuits : une réalité dans une trentaine de villes de France

Transports en commun gratuits : une réalité dans une trentaine de villes de France  Par France Bleu Besançon

La gratuité des transports en commun s'invite dans la campagne pour les élections municipales à Besançon. Cette mesure est déjà instaurée dans une trentaine de villes en France. Tour d'horizon avec les avantages, les inconvénients et les possibilités de financement.

Lire la suite : Transports en commun gratuits : une réalité dans une trentaine de villes de France

le tarif unique et la question du prix des repas, le bon sens l'emporte.

Au Palais sur Vienne le tarif unique et la question du prix des repas à la cantine en fonction des ressources des familles a fait débat.

Mais le bon sens l'emporte.

 

L' alerte et l'information ont porté leurs fruits, les familles vont pouvoir être rassurées.

Ce mardi 19 mai, lors de la commission des finances, à la question soulevée par Carole Salesse (conseilière d'opposition) et contrairement à ce qui avait été annoncé et écrit, (nous aurions mal lu et mal compris)

il n'est plus question de tarif unique pour le prix des repas et les ressources des familles seront bien prises en compte pour le calcul du prix du repas à la cantine.

Nous ne polémiquerons pas sur notre mauvaise lecture évidente au vu des textes publiés ci-dessus ; Ce qui compte est le résultat.

Il était important pour nous que la solidarité s'exprime concrètement au Palais, au moment où cette pandémie entraîne pour de nombreuses familles des baisses de ressources, liées notamment au chômage ou chômage partiel .

pour voir le détail de notre questionnement, cliquez sur l'image

Revue de presse

 

Revue de presse du 22 au 29 octobre 2013  fait par : Le Cédis,  centre agréé de formation pour élu-e-s locaux.

  • Action sociale

Une personne pauvre sur deux a moins de 30 ans - Localtis – 24 octobre 2013

Dans le premier numéro de sa lettre d’information, l’Observatoire des Inégalités constate que, depuis le milieu des années 2000, “la pauvreté augmente quel que soit le seuil considéré”. Il insiste sur le fait que la moitié des personnes pauvres ont moins de trente ans : enfants, adolescents et jeunes adultes (dont un sur dix est pauvre). Autre caractéristique : la population pauvre est un peu plus souvent féminine (53% du total) et vit fréquemment au sein d’une famille monoparentale. La note s’intéresse également à la localisation géographique des pauvres. Elle relève que “contrairement à une thèse répandue selon laquelle la France paupérisée se situerait dans le périurbain lointain ou dans les campagnes, elle est surtout présente en ville”.

  • Agriculture

Vers l’interdiction de l’usage non agricole des pesticides - Actu-Environnement – 22 octobre 2013

Le sénateur Joël Labbé et les membres du groupe écologiste de la Chambre haute ont déposé le 7 octobre une proposition de loi visant à interdire l’usage non agricole des produits phytosanitaires. Le texte prévoit d’interdire aux personnes publiques (Etat, régions, départements, communes, etc.) l’utilisation de pesticides pour l’entretien des espaces verts, des forêts et des promenades relevant de leur domaine public ou privé. La proposition vise également à interdire, à compter de la même date, toute commercialisation de pesticides à usage non professionnel.

  • Droit

Les collectivités locales autorisées à se pourvoir contre la presse dès ce vendredi 25 octobre 2013 - La Gazette des Communes – 25 octobre 2013

Les collectivités territoriales pourront désormais engager des actions en justice contre des médias, un droit que leur ouvre une décision annoncée vendredi 25 octobre par le Conseil constitutionnel.

  • Économie

Commerce de proximité/ Artisanat

Commerce : 14 villes sont dans le rouge - Localtis – 24 octobre 2013

Les commerces d’une cinquantaine de centres villes sont dans une situation préoccupante, selon une étude inédite de Procos. Les zones marchandes se rétractent de plus en plus. Dans quatorze villes, c’est l’hyper-centre qui est aujourd’hui touché avec un taux de vacance supérieur à 10%. La fédération alerte sur “l’émergence d’une nouvelle crise du commerce en centre-ville”. L’offre commerciale s’y est de plus en plus concentrée entre les mains d’enseignes nationales dont la part est passée de 27,9% à 35,7%. Si la réforme de l’urbanisme commercial vient d’être retirée du projet de loi Alur, un projet de loi – qui vise notamment à mieux encadrer les loyers commerciaux qui ne baissent pas en centre-ville, malgré une baisse de fréquentation -  devrait cependant être présenté à l’Assemblée début 2014

Développement local

Lire la suite : Revue de presse

En lieu et place d'un projet de supermarché,

  Nord : treize fermes court-circuitent un supermarché en ouvrant leur propre magasin (En lieu et place d'un projet de supermarché, l'impulsion de la mairie)

En lieu et place d'un projet de supermarché, 24 exploitants agricoles ont lancé "Talents de fermes", à Wambrechies, près de Lille. Ce magasin leur permet de vendre leurs produits directement aux consommateurs.

«Nous faisions tous de la vente directe sur notre propre exploitation. Mais en nous regroupant au même endroit, nous avons permis au client de trouver tous les ingrédients de ses repas »raconte Danielle Grave, exploitante maraichère de Talents de fermes. Pains, boissons, fruits et légumes, viandes, conserves... Depuis le 19 août, cette SARL (Société à responsabilité limitée) installée à Wambrechies permet à vingt quatre producteurs de vendre directement les produits de leurs exploitations aux consommateurs.
« Un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu »

« Cet endroit est un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu. En vingt minutes, le client a ce qu'il lui faut »indique Perrine Dekeukelaire, une autre exploitante. Talents de fermes commercialise uniquement des produits frais et locaux, hormis le vin et les champagnes. « Nous assurons même des permanences sur place pour répondre aux questions de la clientèle »indique Danielle Grave. Les prix des produits, complète-t-elle, se font « en fonction de nos coûts de revient. Nous assurons une qualité qui justifie que, parfois, nos prix soient plus élevés que dans des grandes surfaces. » 

En rapprochant les producteurs des clients, ce lieu ouvre de nouveaux débouchés aux agriculteurs, explique Perrine Dekeukelaire : « Nous vendons de plus grandes quantités, à un prix 20 % à 30 % supérieur à celui auquel la grande distribution achetait nos produits. »

 L'impulsion de la mairie

Lire la suite : En lieu et place d'un projet de supermarché,

Nos propositions pour les candidats aux municipales 2020

 

Nous vous proposons de tirer les leçons des dernières années. Nous y avons souvent joué un rôle de lanceurs d'alertes face aux différentes pollutions qui touchaient les habitants du Palais-sur-Vienne, nous avons défendu l'aménagement du territoire pour organiser un mieux vivre. Des problèmes restent, nous nous proposons de les mettre en débat, pour que vous puissiez juger quelle liste prend en compte ou pas nos demandes, si elles font partie de vos préoccupations.Télécharger les propositions au format PDF.