Solic-Total attaque de Mme le maire

Conseil Municipal du 3 octobre 2013

Attaque en règle de Mme le Maire contre notre appréciation sur l'aménagement des friches Solic/Total

 

Après la réunion du groupe ''le Palais autrement'' préparant le Conseil Municipal, nous avions demandé deux points supplémentaires à débattre en fin de Conseil :

  • Solic/Total : dans quelles conditions et pour quel but sont entrepris les travaux sur ces terrains ?

  • Suite à la lettre réponse aux riverains du Préfet donnant des précisions sur les futurs logements sociaux des bords de Vienne, où en est le projet ?

  • A l'ouverture du Conseil, Madame le Maire a fait le choix de refuser le débat sur Solic/Total, sans attendre nos explications, elle a décortiqué dans un long monologue de 20 minutes l'article paru sur mon Blog :http://blog.yvantricart.info prenant en exergue 2 erreurs de l'article et quelques imprécisions qui ne changent rien au fond que nous soulevons, nous avons assisté médusés à une attaque en règle contre notre groupe soutenu dans cette démarche par le responsable du groupe communiste qui avait préparé une motion de soutien au maire .

Lire la suite : Solic-Total attaque de Mme le maire

Des travaux à l'entrée du Palais

Lors du Conseil du 3octobre, Mme le maire, prenant en exergue certaines erreurs de l'article et des imprécisions qui ne changent rien au fond que nous soulevons, a procédé à une attaque en règle contre cet article.

Après relecture, je ne change pas le fond ( en rouge les points contestés)

 

SOLIC-TOTAL /un dossier très mal géré

 

Depuis des années (plus de 20 ans) l'entrée du Palais côté Limoges se remarque par une succession de friches industrielles créant pour notre ville un triste paysage de désolation.

Certes la gestion des fiches industrielles liées à des faillites ou à des retraits d'entreprises est souvent complexe, mais nous avons au Palais ajouté à cette difficulté une gestion calamiteuse de certains dossiers .

 

Le dossier Solic/Total, avenue de Limoges, est de ce point de vue, un véritable cas d'école :

 

il s'agit d'un terrain de 9ha, (en fait environ 5.5ha ce qui ne modifie pas le problème) pour moitié environ exploité par la Société solic  et pour l'autre moitié par Total comme dépôt pétrolier. La 1ère société a stoppé son activité en 1989 suite à une liquidation judiciaire liée à des malversations et des pratiques frauduleuses. N'ayant plus d'interlocuteur ( le gérant étant incarcéré) le liquidateur et l'administration ont procédé à une dépollution ''sommaire'' ( vidage et démontage des cuves)**. Pour Total, l'entreprise florissante a cessé son activité en 1995***, elle a démonté les cuves extérieures et laissé le terrain en état, bâtiments à l'abandon, canalisations plus ou moins vidées, immenses cuves souterraines éventrées...Aucune dépollution sérieuse n'a été entreprise et l'on n'a jamais exigé de Total la remise en état des terrains conformément à la loi*.

Total a bien procédé à une dépollution du site, telle qu'on la lui a demandée, en évacuant toutes les terres polluées au delà de 500mg/kg et en remettant en place les terres contenant moins de 500mg/kg d'hydrocarbures, mais n'a pas procédé à la remise en état du site qui ne lui a pas été demandé et auquel il n'est pas strictement légalement tenu

  • L'avis de la mairie sollicité au moment du PV de récolement , n'a pas eu cette exigence de remise en état du terrain (démolition des bâtiments, des cuves, enlèvement des tuyauteries...) ce qui pourtant était possible...

Lire la suite : Des travaux à l'entrée du Palais

le palais le 14 juin

LGV LIMOGES POITIERS : Quelles conséquences pour Le Palais et ses habitants ?

Le dossier d'enquête publique est maintenant disponible dans les mairies du tracé

Barrage et Le Palais Autrement avec le soutien de la CRI organisent une  

REUNION PUBLIQUE LE 14 JUIN 2013

salle Simone Signoret  au Palais sur Vienne à compter de 20h

Ce qui ressort des dossiers de l'enquête publique touche particulièrement le Palais

36 ha de territoire communal sacrifiés pour la réalisation de cette ligne

Lire la suite : le palais le 14 juin

le budget au Palais

Et si on parlait du Palais ?

Réflexion sur le vote du budget au Palais sur Vienne:

Pour la première fois, après le débat des orientations budgétaires de Février, un accord semblaient avoir l'assentiment du Conseil Municipal sur la basse d'une appréciation de l'évolution des diverses taxes au cours des 10 dernières années déterminant un niveau des impôts au Palais à ne plus pouvoir dépasser.

- Sur la taxe d'habitation : nettement inférieure dans les années 1985, comparativement aux villes de même taille, elle a maintenant pratiquement rejoint la moyenne de ces villes, mais reste encore légèrement en dessous.

- Sur les taxes foncières : payées par 82% des Palaisiens, elles ont atteint un niveau nettement supérieur aux villes de même taille, alors que le Palais reste une ville sous équipée dans un grand nombre de secteurs... en dehors des équipements sportifs.

Suite à ce débat, trois directions semblaient pouvoir faire consensus pour préparer le budget 2013.

- 1) La hausse des taux: en dehors de la hausse obligatoire des bases d'impositions, fixée par la loi à +1,8%, les hausses pour les taux des différents impôts communaux ( fonciers et habitation) allaient être différenciées, ce serait +0% pour le foncier et +1,2% pour la taxe d'habitation. Cette différenciation correspondait à notre demande, même si nous pensions que les 1,2% pour la taxe d'habitation aurait pu être moindre. Cette démarche devait s'accompagner d'une maîtrise stricte des dépenses de fonctionnement et d'une réflexion judicieuse pour les investissements.

- 2) La maîtrise des dépenses de fonctionnement :

Lire la suite : le budget au Palais

maison de retraitedu Palais

Et si on parlait du Palais ?

EHPAD (maison de retraite)de Feytiat et du Palais sur Vienne

 

 

Le jeudi 16 mai, les syndicats représentés aux EHPAD (maison de retraite) de Feytiat et du Palais sur Vienne organisaient une réunion personnels, parents de résidents et élus, ouverte au public.

Environ 80 personnes se sont retrouvées salle A. Périgord à Feytiat

Depuis leur transformation en établissement public autonome, les Conseils Municipaux n'ont plus leur mot à dire sur la vie des maisons de retraite, et pourtant pouvons-nous rester neutre quand le personnel nous interpelle, quand les personnes âgées qui y demeurent et, bien souvent, le personnel qui y travaille, sont des habitants de nos communes?

Cette réunion voulue d'abord par le personnel des deux EHPAD était pour eux l'occasion de se faire entendre. D'expliquer leur ressenti, leur appréciation qu'au fil des ans leur situation se dégrade

Lire la suite : maison de retraitedu Palais