le point sur la LGV LP

L' offensive des pro-LGV Limoges Poitiers depuis 15 jours : qu'y a-t-il de nouveau ?

Depuis quelques jours, les partisans haut-Viennois du projet LGV Limoges-Poitiers ( le président du Conseil Régional, la présidente du Conseil Général de la Hte-Vienne et le maire de Limoges) viennent de relancer une vaste campagne pour imposer l'idée que le projet LGV-LP se déroulait normalement suivant le calendrier initialement prévu.

 

En fidèle porte-parole, le Populaire du 15 octobre 2013, a mis tout le poids de son importance médiatique pour rendre crédible l'objectif poursuivi par ces trois '' Grands'' élus Ht-Viennois . Mais qu'en est-il exactement ?

 

Dans une lettre qu'ont reçue une poignée d'élus le 7 septembre, le Président de la République définirait la feuille de route pour faire avancer la LGV Limoges-Poitiers, preuve à l'appui, le Populaire publie cette lettre, mais il tronque tout le corps de la lettre du Président et il commente un certain nombre de phrases, sorties du contexte, pour aboutir à la démonstration souhaitée par les trois ''Grands'' élus de la Haute Vienne .

 

Incorrigible Populaire

Le premier paragraphe de la lettre du Président se termine par ''…/... je tiens à vous rappeler la position de l'Etat s'agissant de la réalisation de cette infrastructure.../...'' pourquoi ne pas publier la position de L'Etat ?et surtout, est-ce que ce qui est publié correspond à la lettre et à l'esprit du courrier du Président ?

 ←   voir la page du Populaire en cliquant sur l'image

La position de l'Etat non publiée :

« La commission ''Mobilité 21 ( reprise par le 1er Ministre le 9 juillet) a proposé le report de ce projet (LGV Limoges-Poitiers) à l'horizon 2030/2050.../...Elle a estimé que les éléments dont elle avait pu disposer et les analyses comparatives des enjeux nationaux des différents projets ne lui permettaient pas de justifier un classement dans les premières priorités.

Elle estime par ailleurs que l'amélioration des circulations et des matériels des trains d'équilibre du Territoire (TET) qu'elle recommande sur l'axe Paris-Orléans-Limoges-Toulouse est de nature à renforcer les conditions de desserte des territoires concernés et à répondre en grande partie à leurs besoins de qualité de service pour leurs échanges.

Dans le prolongement de ces travaux, le Premier ministre a annoncé, le 9 juillet dernier, une enveloppe d'une trentaine de milliards d'euros, tous financements confondus, pour investir dans les grands projets prioritaires.../...

Puis vient la phrase que l'on trouve dans le Populaire du 15 octobre :

« La France ne tourne pas le dos à la très grande vitesse …/...les priorités nationales seront actualisées tous les cinq ans »

 

La feuille de route du Président Hollande (après lecture complète de la lettre)

 

  1. Report de ce projet (LGV Limoges-Poitiers) à l'horizon 2030/2050 puisqu'il n'est pas classé prioritaire dans les enjeux nationaux

  2. L'axe Paris-Orléans-Limoges-Toulouse rénové (infrastructures et matériel) est de nature à répondre en grande partie aux besoins des Limousins en terme de qualité de service pour leurs échanges.

  3. Si vous le voulez, vous pouvez ( les collectivités intéressées au projet) essayer de financer seuls par l'emprunt et en concentrant toutes vos aides européennes au développement économique à ce projet, mais l'Etat ne juge pas la LGV Limoges-Poitiers prioritaire au vu des enjeux nationaux et ne la financera pas.

 

Nous sommes loin du soutien sans faille annoncé de la part du Président de la République,

Lire la suite : le point sur la LGV LP

Entre les TGV et les TER, le train intercité

Coup d'envoi de la modernisation des trains Intercités

Par Lionel Steinmann | 24/09 | 06:0

L'Etat compte investir près de 2 milliards pour renouveler les trains nationaux autres que les TGV.

Les trains Corail actuels, à bout de souffle, ne pourront tout simplement plus circuler sur les lignes nécessitant des locomotives Diesel début 2015. - Photo Réa
Les trains Corail actuels, à bout de souffle, ne pourront tout simplement plus circuler sur les lignes nécessitant des locomotives Diesel début 2015. - Photo Réa

De nouveaux trains, des missions repensées, un passage possible à la réservation obligatoire pour l'achat d'un billet : les Intercités, ces lignes nationales classiques, comme la ligne POLT,  (c'est-à-dire non TGV) qui ont longtemps été les parents pauvres de l'offre ferroviaire, devraient être bien différents d'ici à quelques années des trains Corail à bout de souffle et pas toujours à l'heure que connaissent les usagers. C'est en tout cas le projet du gouvernement, qui devrait donner ce jeudi le coup d'envoi du renouvellement du matériel.

Celui-ci est rendu nécessaire par l'absence d'investissement depuis plusieurs décennies.

Lire la suite : Entre les TGV et les TER, le train intercité

LGV Limoges-Poitiers : ET MAINTENANT ?

Comme vous l'avez vu, le rapport comporte 525 pages. Je viens de lire la conclusion seulement : ma première impression est donc donnée sous réserve de lecture beaucoup plus complète.

A priori je pense que la subtilité de cette commission est de rendre un « avis favorable » dont la réserve N°1 ne pourrait aboutir, si elle était suivie, qu'à un refus de déclaration d'utilité publique pour ceprojet de LGV Limoges-Poitiers.

La commission remarque en effet qu'il ne serait pas justifié de figer sur 112 km de long et 500 m de large un territoire pour un projet qui ne serait pas lancé avant 2030 ; l'essentiel de sa conclusion est
contenu dans les phrases suivantes :
  « La commission d?enquête émet donc, en toute indépendance et à la majorité de ses membres (huit avis favorables et trois défavorables), un AVIS FAVORABLE à la déclaration d'utilité publique des travaux de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse Poitiers-Limoges entre les communes d'Iteuil (86) et du Palais sur Vienne (87)

 SOUS RESERVES :

Lire la suite : LGV Limoges-Poitiers : ET MAINTENANT ?

Débat avec JC SANDRIER juilet 2013

Catastrophe de Brétigny : quel destin pour le Limoges-Paris ?

Publié dans RAGEMAG le 16 juillet 2013 par Elyse Khamassi

Il aura fallu le déraillement du Paris-Limoges .../..., pour que les médias mettent les pieds dans la campagne limousine .../...., savent-ils qu’une bataille se livre dans les terres du milieu depuis des années pour sauver cette ligne historique, appelée le POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) ?,.../....

Débat avec JC SANDRIER, président de l’association Urgence Ligne POLT, ex-député du Cher et membre honoraire de l’Assemblée nationale

Vous tirez la sonnette d’alarme et réclamez la rénovation de la ligne POLT depuis 4 ans. Quelles preuves concrètes avez-vous à apporter quant à son mauvais entretien, autant au niveau du rail que des trains ?

Brétigny

Je peux difficilement dire mieux que ce qu’a dit le président de la République suite au drame de vendredi, à savoir que le réseau ferroviaire classique a été, pendant des années, peut-être pas abandonné, mais qu’il y a eu un sous-investissement évident, notamment en matière d’entretien, donc d’infrastructures, mais aussi de matériel. Tout le monde l’a constaté, c’est la raison pour laquelle d’ailleurs, la commission Duron « Mobilité 21 » demandée par le gouvernement, a établi la nécessité d’accorder la priorité absolue à la rénovation des lignes classiques.

Vous avez entendu comme moi le Premier ministre, l’effort sur les quinze ans ça sera sur les lignes classiques, c’est bien la reconnaissance qu’il y a une faiblesse importante en matière de maintenance et d’entretien de ces lignes. Le rapport Duron en cite quatre qui ont besoin d’une attention très particulière, dont Paris-Orléans-Limoges-Toulouse.

Lire la suite : Débat avec JC SANDRIER juilet 2013

journal la Vie 16-07-2013

La Vie est l'hebdomadaire national chretien français fort de plus de 120 000 lecteurs payants

 

Accident de Brétigny : le Centre se mobilise pour garder sa ligne

L’accident du Paris-Limoges pointe la nécessité de moderniser le réseau existant. Un combat vital mené notamment dans la Creuse contre les LGV.

Lire la suite : journal la Vie 16-07-2013