Guillaume Pépy ,sur SNCF radio :

Guillaume Pépy ,sur SNCF radio : Pour la SNCF et RFF, l'essentiel des ressources doit être consacré au réseau existant et non à la construction de lignes nouvelles.

lundi 20 octobre : Guillaume Pépy répondait était interrogé sur SNCF radio.

Celui-ci est revenu sur les extraits d'un rapport de la Cour des Comptes qui sera rendu public le jeudi 23 octobre, à propos de la rentabilité de la grande vitesse ferroviaire en France.

Lire la suite : Guillaume Pépy ,sur SNCF radio :

la saga LGV Limoges-Poitiers d'après la cour des comptes

 

LGV Limoges Poitiers : le rapport de la Cour des Comptes sera rendu public jeudi 23 octobre. sur son site FR3 Limousin enfonce le clou.

 La Cour des Comptes y décortique et y critique dix années de gestation de la LGV Limoges Poitiers. Les principaux extraits du projet de ce rapport que nous avons pu consulter sont éloquents.

'' Poitiers-Limoges : un projet non prioritaire et non financé mais poursuivi avec vigueur''

:cette phrase résume à elle seule l’opinion que les juges de la rue Cambon se font du projet de LGV Limoges Poitiers.

Il y a quelques jours, le site d’informations Contexte publiait les premiers éléments du projet de rapport de la Cour des Comptes qui évalue le modèle français de la grande vitesse dans son ensemble. Le document très critique revient, entre autres, sur la LGV Limoges Poitiers.

Selon nos informations, plusieurs pages sont consacrées au projet qui concerne notre région. La Cour des Comptes, dont la mission fixée par la Constitution est d’évaluer les politiques publiques, analyse point par point les différentes étapes de la saga LGV Limoges-Poitiers durant ces dix dernières années. Et le constat n’est pas tendre.

Lire la suite : la saga LGV Limoges-Poitiers d'après la cour des comptes

LGV LIMOGES-POITIERS : LE FINANCEMENT SUR LA SELLETTE

lu sur le site:limogespoitiers.com/ LGV LIMOGES-POITIERS : LE FINANCEMENT SUR LA SELLETTE

Le conseil régional du Limousin fait le forcing en faveur du barreau LGV Limoges-Poitiers.

Réunie en séance plénière pour élire un nouveau président – Gérard Vandenbroucke, qui remplace Jean Paul Denanot, élu député européen – l’assemblée a voté de nouveaux crédits pour la poursuite des études de la LGV Limoges-Poitiers, soit 5,5 millions d’euros.

Des investisseurs se désistent

De quoi faire réagir les nombreux opposants limousins au projet qui crient à la gabegie,

le compte rendu dans l'ECHO→

Lire la suite :  LGV LIMOGES-POITIERS : LE FINANCEMENT SUR LA SELLETTE

François est un bon copain

François est un bon copain 

Hollande n’oublie pas le Limousin. Il garde une grande gratitude pour cette région qui l’a naguère élu. Il reste en relation étroite avec des amis désintéressés et empressés, ce qui n’a pas empêché Alain Rodet, maire de Limoges depuis des lustres, d’être battu aux dernières élections municipales.

Depuis son accession à la présidence de la république Hollande les a reçus à plusieurs reprises à l’Élysée, Denanot en tête, encore président de région et député européen . À chaque fois le dossier de la LGV Poitiers-Limoges revenait sur le tapis malgré son très mauvais classement par la Commission Mobilité 21.

Lundi dernier, 29 septembre 2014, les élus limousins ont à nouveau été reçus à l’Élysée

Lire la suite : François est un bon copain

Conseil Régional 14 octobre à 9h

Conseil Régional 14 octobre à 9h

les élus du Conseil Régional vont-ils continuer à financer RFF (Réseau Ferré de France) dans un projet LGV Limoges-Poitiers qui ressemble de plus en plus à une chimère ?

Cette séance du 14 octobre à partir de 9h est ouverte au public, c'est l'occasion de se rendre compte des positions des uns et des autres

A l'ordre du jour de la séance plénière du Conseil Régional se trouve la demande d'approbation de la 2ème convention pour la poursuite des études du projet LGV Limoges-Poitiers pour un montant de 42Md'€ .

Lire la suite : Conseil Régional 14 octobre à 9h