prises de positions de diverses personnalités ou associations

Depuis la visite des 4 élus de la Haute-Vienne les prises de positions contre la LGV Limoges-Poitiers se radicalisent

lire les prises de positions de diverses personnalités ou associations ....

La FNAUT 8 octobre 2014

s’étonne du soutien que François Hollande persiste à apporter au projet de LGV Poitiers-Limoges en promettant une aide consistante de l’Etat pour la poursuite des études, alors que la commission Mobilité 21 l’a clairement condamné.Bien que favorable à l’extension du réseau ferré à grande vitesse, la FNAUT a désapprouvé de longue date ce projet sans utilité collective.

Lire la suite :  prises de positions de diverses personnalités ou associations

le maire de Chateauroux contre le "favoritisme limousin" de François Hollande

 France Bleu Limousin 7-10-2014

POLT : des Berrichons contre le "favoritisme limousin" de François Hollande

Des élus du Berry craignent que leur région soit pénalisée par la construction (éventuelle) d'une ligne à grande vitesse entre Poitiers et Limoges, voulue par François Hollande.

 ←   pour lire l'article cliquez sur l'image

Limousin gagnant, Berry perdant ? C'est la vision et la crainte de plusieurs maires et conseillers généraux de l'Indre. Ils trouvent que François Hollande privilégie trop le projet de ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers. Le président de la République, ancien élu de Corrèze, pousse ce projet pourtant remis à plus tard par le rapport Duron.

Lire la suite : le maire de Chateauroux contre le "favoritisme limousin" de François Hollande

La FNAUT alerte le 1er ministre

mercredi 4 juin 2014

à Monsieur Manuel Valls Premier Ministre
Hôtel de Matignon
57 rue de Varenne 75700 Paris 

 

Objet : Trains Intercités : les usagers tirent le signal d’alarme. 

Monsieur le Premier ministre,

La FNAUT se préoccupe depuis de nombreuses années de l’avenir des trains Intercités, les services TER et TGV ne répondant pas à tous les besoins des voyageurs et à toutes les exigences de l’aménagement du territoire. Malgré l’apport favorable de la convention Etat-SNCF signée le 13 décembre 2010, et indépendamment du problème posé par la dégradation de certaines infrastructures ferroviaires, elle s’inquiète de l’évolution en cours.

 

La signature de la convention Etat-SNCF relative à l’exploitation des trains d’équilibre du territoire (TET) le 13 décembre 2010 entre l’Etat et la SNCF a constitué un progrès important pour la pérennité des trains Intercités selon trois logiques d’aménagement du territoire : desservir les moyennes et grandes agglomérations non desservies par le TGV, garantir les liaisons province- province, et répondre aux besoins de la desserte du grand bassin parisien.

Lire la suite : La FNAUT alerte le 1er ministre