POLT: les parlementaires de la ligne reçus au ministère

Un milliard d’euros injecté dans le Polt sur les dix prochaines années

voir aussi l'article de 

L’offre d’Alstom, à savoir des rames polyvalentes TER-Intercités, ne satisfait pas les élus du Polt. - Archives

L’offre d’Alstom, à savoir des rames polyvalentes TER-Intercités, ne satisfait pas les élus du Polt. - Archives

Mardi, les parlementaires concernés par la « troisième radiale ferroviaire française » ont rencontré le ministre des Transports Frédéric Cuvillier. Une rencontre « positive ». La question du matériel doit être arbitrée.

Les parlementaires haut-viennnois n’ont pas été invités.

Lire la suite : POLT: les parlementaires de la ligne reçus au ministère 

Assises du ferroviaire

Environ 350 personnes, du Limousin, de Midi-Pyrénées et la région Centre ont participé, samedi, aux Assises citoyennes du transport ferrioviaire en Limousin.

"Nous sommes le peuple de POLT"

Trois heures de discussions et au final une motion votée avec un espoir partagé de voir les choses évoluer.
Dans une salle Blanqui comble, où aucun contradicteur n’avait accepté de participer* ce sont déroulées les  Assises citoyennes du ferroviare organisées à l’intiative d'associations , de syndicats et d'élus , comme le secrétaire national de la CGT Cheminots Gilbert Garrel qui avait fait le déplacement.

 JC Sandrier ( ancien député du CHER) président de l’asssociation «Urgence POLT» est intervenu en début des assises expliquant  comment les choses évoluent et quelles premières perspectives se dessinent. lire son interview dans l'Echo de de samedi 25 janvier en cliquant sur l'image

Ces Assises avaient cependant le mérite de permettre à tous les citoyens qui le souhaitaient, qu’ils soient engagés ou non dans un parti, un syndicat ou une association, de livrer leur expérience,

Lire la suite : Assises du ferroviaire

samedi 25 janvier : Assises du Transport Ferroviare

Assises du Transport Ferroviaire
Limoges le samedi 25 janvier 2014

9h30 salle blanqui (derrière la mairie de Limoges)
« Autour du POLT
développer les trains du quotidien pour tous »


Le développement du transport ferroviaire voyageur est une nécessité aujourd’hui reconnue par tous. Mais faute d’une volonté politique forte, victimes d’un sous investissement chronique,
l’infrastructure et le matériel roulant ne répondent plus aux attentes des usagers et des personnels en matière de qualité de service. Il est plus que jamais indispensable et urgent de mobiliser toutes les énergies pour mettre fin à une situation qui pénalise les habitants de nos territoires. Nous pouvons pour cela nous appuyer sur les conclusions du rapport « Mobilité 21 » validées par le gouvernement qui accordent une priorité :

Lire la suite : samedi 25 janvier : Assises du Transport Ferroviare

Rencontre à la Préfecture

LGV Limoges Poitiers  : qu'y a-t-il de nouveau ?

Depuis plusieurs semaines nos grands élus de la Haute-Vienne (président du Conseil Régional, la présidente du Conseil Général de la Hte-Vienne et le maire de Limoges) font le forcing pour imposer l'idée que le projet LGV-LP se déroulait normalement suivant le calendrier initialement prévu. Cette affirmation nous a été renouvelée le jeudi 16 janvier lors d'une rencontre entre une délégation de la CRI (coordination des riverains et impactés par le projet LGV LP) et le secrétaire général de la Préfecture de la haute-Vienne, nous affirmant : ''le financement sera trouvé, la DUP (déclaration d'utilité publique) sera publiée au plus tard début 2015, les travaux se dérouleront entre 2017/2022 et l'ouverture aux voyageurs 2023''

Ce qui est extraordinaire, c'est que pour sa démonstration le secrétaire général de la Préfecture reprend les arguments du Populaire du 15 octobre 2013, ce dernier s'étant fait l'écho d'une lettre reçue par le président du Conseil Régional le 7 septembre, dans laquelle le Président de la République aurait défini la feuille de route pour faire avancer la LGV Limoges-Poitiers. Comme le Populaire du 15 octobre le secrétaire général nie la position de l'Etat rappelée dans ce courrier du Président de la Républiqu

La position de l'Etat non prise en compte  :

Lire la suite : Rencontre à la Préfecture

Les trois compères sur FR3

Les trois compères sur FR3

gaspilleur limogeaud

FR3 a donc fait , ce samedi 23 novembre, (enregistrement le 22 novembre) une nouvelle émission de ''la voie est libre", pour parler du financement de ce fameux projet LGV Limoges-Poitiers.

Sur le plateau les trois compères Haut-Viennois, partisans du projet LGV Limoges-Poitiers, le président du Conseil Régional, la présidente du Conseil Général de la Haute-Vienne et le maire de Limoges) qui nont pas'arrêté d'expliquer que tout va pour le mieux  pour la LGV Limoges-Poitiers,  le projet se déroule normalement, et des TGV circuleront entre Poitiers et Limoges en 2022. Pour le financement les collectivités, dans la  bonne humeur, vont faire le nécessaire pour trouver les fonds

 

Dans une lettre qu' ils ont reçue le 7 septembre, le Président de la République se serait engagé à soutenircette démarche !!!

Réalité ou intox ?

Le Populaire publie cette lettre, mais il a osé en tronquer toute une partie, chacun jugera .... Ce qui a été caché (après lecture complète de la lettre) :
- 1. C'est d'abord, notamment après l'accident de Brétigny/Orge, l'affirmation de la priorité à l’amélioration durable des réseaux existants afin d’assurer une meilleure qualité de service, de régularité, de confort, de sécurité pour les usagers.
- 2. Le report de ce projet (LGV Limoges-Poitiers) à l'horizon 2030/2050 puisqu'il n'est pas classé prioritaire dans les enjeux nationaux
- 3. La rénovation de l'axe Paris-Orléans-Limoges-Toulouse rénové (infrastructures et matériel) de nature à répondre en grande partie aux besoins des Limousins.
- 4. et si "la France ne tourne pas le dos à la très grande vitesse…", le Président a tenu à préciser que si les collectivités intéressées au projet le voulaient, elle pouvaient essayer de financer seules par l'emprunt les 2,7 milliards que coûterait la LGV (valeur 2022) .

Avec vos impôts

 

ils veulent vous faire payer 3 fois la LGV ! L’Agglomération de Limoges, le Conseil Général de la Haute-Vienne et la Région Limousin viennent de charger un cabinet financier de réaliser le montage pour financer les 2,7 milliards du projet LGV Limoges-Poitiers, ce qui signifie 70 millions d'euros par an à rembourser sur 50 ans et un impact conséquent sur vos impôts locaux !
Actuellement, à part le Limousin et la Haute-Vienne, aucun département ou région ne souhaite participer à ce financement, tous désapprouvent la démarche ! Pour la 1ère fois en France, dans la Région la plus pauvre de France, il est proposé de financer une ligne ferroviaire nationale par les collectivités locales à la place de l'Etat, nous paierions des sommes exorbitantes pour faire gagner quelques minutes à quelques uns !