Crise sanitaire : les propositions se multiplient pour penser un après plus écologique

Crise sanitaire : les propositions se multiplient pour penser un après plus écologique

7 avril 2020Émilie Massemin (Reporterre)

Le monde sortira un jour de la pandémie du Covid-19 et devra relever un système économique exsangue, voire le transformer en profondeur pour que les mêmes maux n’apparaissent plus. Afin de préparer dès maintenant la suite, les initiatives fleurissent : parlementaires, associatifs, syndicats…

Bruno Le Maire l’a prédit au Sénat lundi 6 avril : la France devrait connaître la pire récession de son histoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Comment rebondir après une crise aussi grave ?

« Le jour d’après ne sera pas un retour au jour d’avant », a promis Emmanuel Macron lors de son intervention télévisée du 16 mars dernier. Pourtant, les premières décisions gouvernementales ne laissent rien présager de bon : détricotage du Code du travailrefus de restaurer l’impôt sur la fortunesoutien à l’industrie fossile et aéronautique…

À l’inverse, de nombreux Français réclament un changement de modèle. Selon un sondage publié par le quotidien Libération mardi 31 mars, 84 % des sondés appellent de leurs vœux la relocalisation en Europe d’un maximum des filières de production ; 69 % veulent 

Lire la suite : Crise sanitaire : les propositions se multiplient pour penser un après plus écologique

Au Palais sur Vienne, l'après pandémie, ressemble au temps d'avant,

Au Palais sur Vienne, l'après pandémie, ressemble au temps d'avant,

en ignorant les droits des minorités .

 

Lettre ouverte, donc publique, à Mme la Maire du Palais sur Vienne.

 

Ce 14 mai la reprise des enfants en maternelle et primaire a eu lieu au Palais sur Vienne (87).

A plusieurs reprises, depuis le début du confinement, élus de la minorité municipale, avons exprimé notre regret que le Conseil Municipal ne se soit pas réuni pendant ces longues semaines de crise pour pouvoir décider ensemble comment faire face à cette situation inédite de pandémie.

Dans notre dernière lettre du 5 mai nous avions renouvelé, à Mme la Maire, ce souhait d'une réunion du conseil Municipal avant la date du déconfinement du 11 mai, pour réussir ce dernier.

Nous venons d'apprendre que le Conseil Municipal se réunira le 26 mai, (c'est à dire après la bataille) afin de lui faire avaliser les décisions prises depuis 3 mois...

 

En réponse à notre dernière lettre du 5 mai, vous vous étonnez que notre courrier ait pu circuler en dehors du Conseil Municipal. Ne pouvant nous exprimer dans le cadre du Conseil, nous avons fait le choix de nous exprimer à l'aide d'une lettre ouverte dont la vocation est justement d' être publique. Donc pas de surprise.

 

Dans le cadre de la stratégie de déconfinement, le gouvernement a décidé d’ouvrir les écoles, progressivement, dans le strict respect des prescriptions émises par les autorités sanitaires, pour cela il a emis un protocole sanitaire de 54 pages qui précise les modalités pratiques de réouverture et de fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires. Il est destiné aux collectivités territoriales. Le conseil Municipal était bien en droit de savoir comment est appliqué ce protocole sanitaire dans les groupes scolaires de la commune.

Lire la suite : Au Palais sur Vienne, l'après pandémie, ressemble au temps d'avant,

Questions que j'aurais aimé poser si j'avais pu être présent.

Questions que j'aurais aimé poser si j'avais pu être présent au Conseil Municipal du Palais sur Vienne.

Du fait de la crise sanitaire et des mesures de distance physique obligatoire , le Conseil Municipal va se dérouler avec un nombre restreint de participants ; je ne serai donc pas parmi vous pour ce dernier conseil de la mandature.

1) la vie démocratique de la commune

A plusieurs reprises, depuis le début du confinement, élus de la minorité municipale, avons exprimé notre regret que le Conseil Municipal ne se soit pas réuni pendant ces longues semaines de crise pour pouvoir décider ensemble comment faire face à cette situation inédite de pandémie.

Dans notre dernière lettre du 5 mai nous avions renouvelé, à Mme la Maire, ce souhait d'une réunion du conseil Municipal avant la date du déconfinement du 11 mai, pour aider à réussir ce dernier.

Réunir le Conseil Municipal ce 26 mai, (c'est à dire après la bataille) ramène le conseil au seul rôle d'avaliser les décisions prises depuis 3 mois...Même la manière dont est préparé le budget est un déni total de démocratie locale.

Cetains se sont étonnés que nos courriers aient pu circuler en dehors du Conseil Municipal. Ne pouvant nous exprimer dans le cadre du Conseil, nous avons fait le choix de nous exprimer à l'aide d'une lettre ouverte dont la vocation est justement d'être publique. Donc pas de surprise.

Le 2ème point est la question des masques de protection.

Les médias nationaux et locaux ont fait état des mêmes interrogations que nous, le problème de la qualité, du niveau de protection et du prix des masques existe et représente un scandale absolu, dont la responsabilité incombe intégralement au gouvernement qui a largement sous estimé l'importance du masque comme complément aux autres mesures barrières.

Même si les médias tel BFM ont mis en avant des scientifique plus que complaisants pour les thèses gouvernementales, la plupart des médecins, des scientifiques, sont d'accord que pour limiter au mieux la propagation de l'épidémie, chacun, chacune devrait porter au minimun un masque chirurgical (évidemment certifié et homologué ): ainsi, on se protègerait tous et toutes mutuellement.

Mais, suite à l'impréparation coupable, le gouvernement a créé en catastrophe les « masques grand public », en tissu… et fait appel à la solidarité et la débrouillardise des Français pour se doter de masques.

En catastrophe, le 27 mars, l’Afnor a publié un guide de fabrication censé permettre à des entreprises ou des artisans, voire des particuliers pour eux même - de confectionner un ''masque filtrant" en tissu qui évite les postillonnements, mais qui ne protége à l'inhalation qu'à 70% pour les particules de 3µm ou plus, soit très au dessus de la taille du virus COV 19 qui est de 125 nanomètres (1 µm =1000 nanomètres). Ces masques « grand public » n’apportent aucune garantie

Devant la pénurie, vous avez cru bien faire en commandant très tôt, dans le cadre d'une commande de l'agglomération de Limoges, des masques tissus lavables, à la société Lyspackaging de Chaniers en Charente-Maritime, certifiés OEKO-TEX ( certification qui est juste la recherche de produits chimiques dans le tissu pouvant être nocifs pour la peau).

Le 1er Vice Président de l'Agglo M GUILLAUME GUÉRIN à l’origine de cette commande groupée reconnait dans le Populaire du 10 mai qu'il a fait ce choix de masques lavables en tissu non certifiés AFNOR, essentiellement pour une raison de coût...

Avec du recul, la bataille pour avoir de vrais masques protecteurs, n'est-elle pas encore à mener, comme nous le propose la motion que Cédric Forget a déposé pour le conseil?

Le gouvernement a sous estimé cette bataille et nous aurions aimé une démarche plus responsable au niveau de l'agglomération.

3) La réouverture progressive des écoles,

Lire la suite : Questions que j'aurais aimé poser si j'avais pu être présent.

Revue de presse du 2 au 8 juillet 2014

Revue de presse du 2 au 8 juillet 2014  fait parLe Cédis,  centre agréé de formation pour élu-e-s locaux.

Cette semaine, retrouvez notamment : la consommation énergétique des communes et les outils de la transition énergétique ; la parution du nouveau zonage européen des aides à finalité régionale ; et la question des inégalités sociales dans l’éducation.

Lire la suite : Revue de presse du 2 au 8 juillet 2014

le racisme effacé pour un soir, quelques jours...

Lu sur la toile, un commentaire que je partage Phrase entendue ce soir « J'en profite tant que je suis français...» jeune étudiant d'origine africaine. 
Ben oui le racisme effacé pour un soir, quelques jours... C'est bien mais on sait tous que ça va vite revenir.
Ces jeunes footballeurs sont pour beaucoup issus de ces quartiers que la France lepeniste vomit et de l'immigration que combat Collomb, originaires de pays qu'on a colonisé, de peuples qu'on a massacré... 
Restons lucides, notre pays va mal et c'est pour cela que j'ai soutenu cette équipe et que leur exploit n'en est que plus beau. #VivreEnsemble

L’image contient peut-être : 1 personne, debout