Urgence POLT au ministère

Accueildu 20-12-2011  l'article du journal →
Transport ferroviaire :Urgence ligne Paris Orléans Limoges Toulouse

L'association ''Urgence POLT'' reçue au Ministère de l'Ecologie et des Transports

imgp2759*Délégation composée de : Jean-François MARTINET (Association Périgord Rail Plus), Jean-Claude SANDRIER (Président, et député), Daniel GENESTE (membre du bureau, syndicat CGT, Dominique ORLIAC (députée du Lot), Jean LAUNAY (député du Lot), Jean-Jacques LOZACH (sénateur, président CG Creuse), Louis PINTON (sénateur, Président CG Indre), Michel VERGNIER (député maire de Guéret), Jean-François MUGUAY (Maire de la Souterraine), et Didier FLEURET (adjoint au Maire de Châteauroux).

 

POUR LA LIGNE FERROVIAIRE PARIS ORLEANS LIMOGES TOULOUSE, IL FAUT POURSUIVRE LA MOBILISATION

 

Le 14 décembre 2011, une délégation* de l’association Urgence Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse a été reçue au Ministère de l’Ecologie et des Transports par Messieurs PEYRAT, conseiller auprès de la Ministre, et CORDIER, conseiller technique

Lire la suite : Urgence POLT au ministère

peyrat de Bellac le 6-12-2012

 

de la CRI : http://cri.lgv.limogespoitiers.info

Le jeudi 6 décembre 2012 à 20h à PEYRAT DE BELLAC, Salle du foyer du club bas,

 

la CRI (Coordination des Riverains et Impactés) organise une réunion d'information pour faire le point du projet LGV Limoges-Poitiers:

 

- le remembrement en cours en Haute-Vienne, pourquoi va-t-il impacter bien au delà des seuls terrains du tracé?

- l'état d'avancement du projet, après les déclarations du ministre des transports qui veut: ''construire une vision soutenable des transports en donnant la priorité aux transports du quotidien ''. La commission mobilité/SNIT mise en place en octobre, devra hiérarchiser, voire élaguer dans les 14 projets LGV(évalués à 260 milliards d'€) qui figuraient sans financement dans le SNIT voté précédemment . Le message est clair : toutes les lignes à grande vitesse ne se valent pas, il faudra abandonner certains projets. Lesquels  ? D'abord ceux qui n'ont pas débuté, ceux dont l'intérêt socio-économique n'est pas formellement établi. Bien sûr, ceux qui sont en route seront poursuivis.

 

Aujourd'hui en Haute-Vienne, contrairement à ce qui se passe dans la Vienne, le Conseil Régional a entrepris avec des fonds publics une campagne de pub sans précédent : affichage massif sur les panneaux 4X3, sur les abris-bus, sur les bus de la TCL, distribution de badges dans les rues par du personnel rémunéré par une société de Communication, flashmob dans la gare de Limoges, mise en place d’un site Internet, des pages entières dans le Populaire ou Info Magazine...

De son côté, La DREAL Limousin vient de sortir une étude ''Cap sur l’avenir des territoires limousins'' partant d'un fait ''la LGV existe et tout le développement de cette Région se fait autour d'une grande métropole Poitiers/Limoges'' .

En Haute-Vienne, contrairement à ce qui se passe dans la Vienne, le Préfet pousse pour que les commissions de remembrement soient mises en place et commencent immédiatement à travailler, dans chaque commune traversée par la LGV..

Mais quelle mouche a piqué nos ''élites'' haut-Viennoises ? C'est ce dont nous vous proposons de débattre ce jeudi 6 décembre à 20 h , Salle du foyer du club bas à Peyrat de Bellac.


avec la participation de Claude Peyronnet, Conseiller Général de Bellac
Venez nombreux, le débat n'en sera que plus riche !


 

Très mauvaise nouvelle pour les finances en Midi Pyrénées

miracle operantLa bonne nouvelle pour les LGVmaniaques

D’après l’annonce de Jean Marc Ayrault, la LGV Toulouse Bordeaux serait la seule qui échapperait à l’élagage des grands projets pharaoniques, non financables.

« C’est la très bonne nouvelle que nous espérions pour Toulouse et l’ensemble de Midi-Pyrénées, a déclaré le président du conseil régional Martin Malvy (PS). J’espère que le calendrier retenu sera le plus proche de celui que nous avions examiné. Tout doit être mis en œuvre pour atteindre cet objectif. »

Une très mauvaise nouvelle pour les finances des collectivités locales

Il reste à trouver les financements. Le ministre des transports va faire le tour des collectivités locales pour qu’elles confirment leur participation... qui sera revue à la hausse. En 2011, les collectivités se sont engagées à apporter 1,2 milliard d’euros au GPSO dont 900 millions pour Bordeaux-Toulouse.

Lire la suite : Très mauvaise nouvelle pour les finances en Midi Pyrénées 

Conf de presse à Poitiers 21-11-2016

 du 21-11-2016

Le fantôme de la défunte LGV continue à hanter les riverains

Elle est morte et enterrée mais elle bouge encore ! La ligne ferroviaire à grande vitesse Poitiers Limoges a été tuée dans l'œuf par le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative française, c'était en avril 2016.

Il avait alors purement et simplement annulé la déclaration d'utilité publique (DUP), estimant que celle-ci faisait défaut au projet combattu depuis sept ans par le Collectif Non LGV.

Une proposition de sortie de crise

Lire la suite : Conf de presse à Poitiers 21-11-2016

rencontre à l'Elysée

 

 
 

La CRI  à l'Elysée (article lu 1366 fois le 2-10-2012)

la délégation de la CRI : M Bayle, R Gros, S Lafaye, Y Tricart à la sortie de la rencontre

La 1ère remarque faite par B Combe, conseiller technique de F.Hollande ( mais aussi maire de Tulle)

est d'avoir souhaité répondre à la demande de rendez-vous de la CRI ( Coordination des riverains impactés par le projet LGV Limoges-Poitiers) en recevant la délégation de la CRI à l'hôtel Marigny, dépendance de l'Elysée, et non en Corrèze, pour donner plus de solennité à cette rencontre .

 

Les Conseillers techniques souhaitaient nous écouter sur deux grands thèmes : les problèmes soulevés par le projet LGV Limoges Poitiers et les alternatives possibles du point de vue de la CRI

 

Problèmes LGV LP

Lire la suite : rencontre à l'Elysée