les dessous du projet transline

ALTRO au secours de la LGV Limoges-Poitiers

le POLT disparait de la carte d'ALTRO

L'association ALTRO, qui milite pour une option transversale du ferroviaire en France dont la LGV Limoges-Poitiers serait un tronçon, dévoile ses objectifs ce mardi 6 novembre.

 

Se cachant derrière une vision à long terme, l'association se prononce pour créer une nouvelle ligne ferroviaire Est-Ouest (transline) qui permettrait de relier les pays européens entre eux partant de Lyon vers la façade atlantique avec une branche vers Poitiers et Nantes, une vers Bordeaux et l'Espagne.

Lire la suite : les dessous du projet transline

1ère rencontre avec le ministre des transports

Les nouvelles lignes de TGV ne sont pas près d'être construites

tiré de l'article  d'

DECRYPTAGE: Lors de sa première conférence de presse, le nouveau ministre

Une grande loi de programmation ferroviaire prévue en 2013

des Transports (Frédéric Cuvillier), a expliqué que certaines des décisions prises par le gouvernement Fillon en matière de transports n'étaient plus d'actualité.

Pour sa première rencontre avec la presse,

Lire la suite : 1ère rencontre avec le ministre des transports

"F. G. V., faillite à grande vitesse"

"La privatisation du rail a déjà commencé ?!"

Dans "F. G. V., faillite à grande vitesse", Marc Fressoz lance un cri d’alarme : en catimini, l'Etat est en train de confier au privé la gestion de nos voies ferrées, sur le modèle des autoroutes. Interview par Caroline Michel - Le Nouvel Observateur

Un TGV quitte le centre de maintenance de Lyon, le 31 mars 2009 (AFP / FRED DUFOUR) Un TGV quitte le centre de maintenance de Lyon

La SNCF fête le 30e anniversaire du TGV samedi 24 septembre. Mais le coeur n'est pas à la fête pour tout le monde. Eclairage de Marc Fressoz, auteur de "F. G. V., faillite à grande vitesse".

Dans votre livre, vous poussez un coup de gueule : la privatisation du rail est en cours, écrivez-vous, et nous n’y avons vu que du feu…

- Les syndicats et les politiques étaient trop occupés à ferrailler avec Bruxelles pour freiner la libéralisation des chemins de fer. De ce point de vue, d’ailleurs, ils ont plutôt réussi. La France est l’un des pays d’Europe les moins ouverts à la concurrence, hormis dans le fret.

La privatisation est arrivée par là où on ne l’attendait pas : les voies. Pour financer les 2.000 kilomètres de lignes promises par le Grenelle de l’environnement, l’Etat, qui n’a plus un sou en caisse, doit faire appel à des capitaux privés.

Lire la suite : "F. G. V., faillite à grande vitesse"

à mettre à l'actif de ceux qui se battent pour le POLT et contre la LGV Limoges Poitiers

Un Milliard'€ pour  améliorer la ligne Paris Orléans Limoges Toulouse (le POLT) et Paris Clermont

 
 

lu sur le popu du 23 juillet Les lignes Paris - Limoges - Toulouse et Paris - Clermont seront prioritaires pour bénéficier d'un programme de renouvellement des matériels des chemins de fer.
Recevant hier les représentants des régions Centre, Limousin et Midi-Pyrénées, Nathalie Kos-ciusko-Morizet leur a annoncé un programme de renouvellement du matériel circulant sur les lignes TET. Elle considère les lignes Polt (Paris - Orléans - Limoges - Toulouse) et Paris - Clermont comme prioritaires.
L'État est en effet à présent l'autorité organisatrice du transport pour les trains d'équilibre du territoire (TET). Les régions Centre, Limousin et Midi-Pyrénées insistaient pour que le re-nouvellement des pitoyables Téoz en fin de vie soit assuré dans les meilleurs délais.

Lire la suite : à mettre à l'actif de ceux qui se battent pour le POLT et contre la LGV Limoges Poitiers

Ces projets LGV qui risquent de ne jamais voir le jour

Le journal le Parisien l'annonce : Ces projets LGV qui risquent de ne jamais voir le jour

La LGV Limoges Poitiers en 2ème position

pour agrandir cliquez sur la carte →

Déjà pour RFF : la LGV Limoges-Poitiers est repoussée pour ...au mieux 2021.

- Announcée dans le Grenelle de l'environnement ( partie transport), aujourd'hui inscrite dans le SNIT( Schéma National des Infrastructures des Transports ) qui devrait être débattu à l'Assemblée Nationale à l'automne, la LGV Limoges Poitiers faisait partie d'un ensemble d' une vingtaine de projets LGV pour un coût pharaonique de plus de 103 Milliards d'€.

 

- Le 18 mai,  la commission des finances de l'Assemblée Nationale, unanime, adoptait le rapport dit Mariton (UMP, président de la commission) qui proposait de prioriser les projets et de n'en retenir que cinq ( pas la LGV Limoges Poitiers) .

Lire la suite : Ces projets LGV qui risquent de ne jamais voir le jour